8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 16:22

Le 5 mai 2012 à 11h, la route de Condé-sur-Vesgre au Gué Porcherel connaissait une affluence inhabituelle. Le batracoduc allait être inauguré en présence :

  • - des représentants des collectivités territoriales (communauté de communes du Pays houdanais, région Île-de-France) qui l'ont financé ;
  • - des associations à l'initiative du projet (ATENA78 et AME de Condé-sur-Vesgre) ;
  • - d'élus (Mme Primas, sénatrice, maire et conseillers de Condé-sur-Vesgre et des environs) ;
  • - sans oublier des bénévoles ayant accompagné le projet et participé au crapaudrome.

 

Inauguration du batracoduc de Condé-sur-Vesgre, le 5 mai 2012Sur le site même, D. Robert, président de l'association ATENA78, partenaire de l'AME de Condé-sur-Vesgre dans cette entreprise,  a présenté le dispositif et les aménagements avec buses à fond plat et barrières de sécurité qui s'efforcent de se fondre, par le choix des matériaux et ses couleurs, dans le paysage et dans l'environnement.

 

J.-M. Tétart, président de la  CCPH, a découvert le panneau signalant la nature de l'ouvrage.

 

Lors de la séance discours dans la salle polyvalente, notre présidente, Claudette, a rappelé la génèse, depuis le signalement par un riverain de l'hécatombe annuelle des batraciens, en passant par le crapaudrome, mis en place pendant deux ans (voir les résumés pour 2010 et 2011), mobilisant des bénévoles, soir et matin, lampe frontale et gilet de sécurité enfilés, pour faire traverser la route aux batraciens.

 

D. Robert a ensuite signalé la rapidité de l'aboutissement du projet, relativisé le coût de l'opération et insisté sur l'intérêt de préserver la biodiversité par maintien des corridors écologiques (voir les liens vers l'IAURIF dans cet article).

 

J.-M. Tetart a souligné la necessité d'entretenir les partenariats entre associations et pouvoirs publics. Il a précisé que ce projet s'inscrit dans le cadre de la charte paysagère de la CCPH (lien) avec la composante eau notamment.

 

D. Fischer, conseil régional d'Île-de-France, retient le terme batracoduc comme le plus adapté pour définir l'ouvrage, puisque le passage ainsi offert concerne certes les crapauds mais également des grenouilles et des tritons (http://www.iledefrance.fr/missions-et-competences/environnement/la-biodiversite/la-biodiversite/).

 

S. Primas manifeste son intérêt pour le dispositif et plus généralement la préservation de la biodiversité d'autant plus qu'elle préside une mission parlementaire d'information sur les pesticides et leur impact sur l'environnement.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre

  • : Le blog de l'AME de Condé-sur-Vesgre
  • Le blog de l'AME de Condé-sur-Vesgre
  • : AME de Condé-sur-Vesgre (Yvelines, 78) Association Mémoire et Environnement. Protection et mise en valeur du patrimoine historique et naturel.
  • Contact