19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 22:23

Batraciens frileux

Cette migration pour la reproduction n'a pas démarré à la fête de Cupidon. Les températures assez basses ont refroidi bien des ardeurs. Au 19 février, après une semaine de fonctionnement, seules 6 grenouilles ont été dénombrées. Mais il n'y a pas de temps de perdu.

Et froussards ?

Ce samedi 19, deux grenouilles agiles sont tombées dans le regard du crapauduc côté Adainville (RA), regards qui avait un peu d'eau au fond. Sorties de ce piège, les migratrices ont été déposées à une vingtaine de centimètres (un avant-bras) dans le crapauduc. Contrairement à une de leurs congénères de début de semaine, plus aventurière, celles-ci sont revenues en arrière et ont préféré la piscine du fond du regard à cette galerie inconnue. Elles ont donc été transportées par les airs et déposées près de l'étang.

 

Avis aux bénévoles qui font les relevés : si vous déposez des batraciens dans le crapauduc et qu'ils ne filent pas instantanément vers le fond de la conduite,  vérifiez en fin de relevé qu'ils n'ont pas rebroussé chemin. Ils leur faudra quelques années pour comprendre l'utilité du crapauduc.

Mais encourageants

Par leur répartition, ces précurseurs ont permis, à leur insu, quelques tests. En ce début timide de migration, aucun batracien n'a été trouvé entre la route et les obstacles, signe qu'il aurait contourné le système ou sauté au-dessus du crapaudrome. Il est permis de conclure, temporairement au moins, que :
- l'obstacle est efficace, assez haut, sur ses deux tronçons, au  nord (à gauche en venant de Condé) ;
- l'extension vers Condé est sur un itinéraire de migration, et de longueur suffisante ;
- les regards en entrée du crapauduc suffisent à retenir des grenouilles.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre

  • : Le blog de l'AME de Condé-sur-Vesgre
  • Le blog de l'AME de Condé-sur-Vesgre
  • : AME de Condé-sur-Vesgre (Yvelines, 78) Association Mémoire et Environnement. Protection et mise en valeur du patrimoine historique et naturel.
  • Contact