31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 21:47

L'AME de Condé-sur-Vesgre sera présente au :

 

Forum des associations de Condé-sur-Vesgre

8 septembre 2012

salle polyvalente de l'ABC

rue des Brières

Condé-sur-Vesgre

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 09:00

Le nichoir à Chouette effraie, entouré de constructeurs, le 17 mars 2012

De la construction...

 

Avant son assemblée générale le 17 mars 2012, l'AME de Condé-sur-Vesgre, rejointe par des bénévoles, a entrepris la construction à chouette effraie.

 

Ce nichoir devait être posé dans une grange chez Claudette Petitjean. En effet, une chouette effraie est présente localement.

 

 

Pose acrobatique du nichoir à Chouette effraie

À la pose acrobatique

 

Cette pose eu lieu le 23 avril 2012. Nous espérons qu'elle occupera rapidement  son nouveau logement prévu pour bien protéger ses couvées.

 

 

Un coup de chapeau particulier à Dominique Robert, de l'association ATENA78 , qui a apporté ses compétences pour la construction du nichoir et aussi son expérience pour la pose acrobatique. La preuve en images.

 

 

 

Mise à jour (octobre 2014) :

Le nichoir est habité.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 10:00

L'AME  de Condé-sur-Vesgre inscrit dans la création de liens intergénérationnels ses interventions auprès des écoles du regroupement pédagogique Adainville, Bourdonné, Condé-sur-Vesgre. Les vacances scolaires d'été sont un moment propice pour une retrospective sur l'année scolaire.

Dans le cadre du projet pédagogique 2011-2012 sur le thème du paysage et de l'arbre, l'AME a accompagné les enfants de l'école de Condé à deux sorties :
- en novembre 2011 en forêt. Les élèves ont appris à identifier quelques arbres de la forêt ;
- en mai 2012, lorsque les élèves de Condé sont allés à pied découvrir l'école d'Adainville. Le périple a été l'occasion d'observer les arbres des haies le long du chemin de la Tuilerie et d'en apprécier le rôle.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 10:00

Néottie nid d'oiseauChristian Galland a guidé l'AME de Condé-sur-Vesgre et les participants pour cette sortie botanique.

 

Il nous a rappelé le nom de plantes déjà observées lors des précédentes sorties et nous en a fait découvrir de nouvelles.

 

Lors de cette escapade, Evelyne a repéré une nouvelle orchidée : une Néottie nid d'oiseau. Cette trouvaille porte à onze le nombre d'espèces d’orchidées sauvages repérées par l'AME sur le territoire de Condé-sur-Vesgre.

 

Merci Christian pour ce partage de savoir.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 20:22

Les menaces de pluie du matin n'ont pas découragé les participants de rejoindre l'AME de Condé-sur-Vesgre pour cette sortie inaugurale du circuit « entre Chesnaye et Rouvray ». L'AME l'a conçu pour l'Office de Tourisme de Houdan qui a édité le dépliant correspondant dans la série « Randonner en pays houdanais ».


Partis du parking près de l'entrée du Rouvray, le groupe a emprunté le chemin forestier et, grâce à notre accompagnateur, Christian Galland, a appris quelques noms de plantes. Au Gué Porcherel, un écart par rapport au cicuit a permis à l'AME d'expliquer le batracoduc.


Puis nous avons repris le trajet prévu en suivant la route jusqu'à la Basse Jaunière, la route du Vivier, puis un chemin enherbé qui rejoint le Cerf-Volant.  A mi-chemin, nous avons eu la joie de découvrir un site favorable aux orchidées sauvages. Plus loin, pendant une belle éclaircie, nous avons pique-niqué agréablement.

 

Nous avons ensuite repris notre marche vers la route de la Chesnaye.
Madame Duizabo nous attendait à La Colonie pour nous faire visiter l'extérieur de ce domaine.  La pluie abondante ne nous a pas empêchés d'apprécier la qualité de l'accueil, et les spécificités de ce territoire : les rhododendrons, les réservoirs, l'espace de molinie, les bords de la Vesgre… La visite s'est terminée sous le soleil.


Quelques-uns ont arrêté la randonnée à cet endroit, les plus courageux ont poursuivi le circuit jusqu'à son terme. Nous nous  sommes quittés vers 17 heures, heureux des nombreuses découvertes de la journée et de l'ambiance amicale.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 20:39

Renseignements, inscriptions : rubrique contact de ce blog (lien).

Sortie botanique - Condé-sur-Vesgre (78) - rendez-vous le 02 juin 2012 à 09h30 au parking du stade, rue des Brières - retour vers 12h30

Renseignements, inscriptions : rubrique contact de ce blog (lien).

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 19:27

Renseignements, inscriptions : rubrique contact de ce blog (lien).

 

Balade commentée le 20 mai 2012 à Condé-sur-Vesgre - Départ à 09h30 du parking du stade. Pique-nique en forêt. Retour vers 17h30.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 16:22

Le 5 mai 2012 à 11h, la route de Condé-sur-Vesgre au Gué Porcherel connaissait une affluence inhabituelle. Le batracoduc allait être inauguré en présence :

  • - des représentants des collectivités territoriales (communauté de communes du Pays houdanais, région Île-de-France) qui l'ont financé ;
  • - des associations à l'initiative du projet (ATENA78 et AME de Condé-sur-Vesgre) ;
  • - d'élus (Mme Primas, sénatrice, maire et conseillers de Condé-sur-Vesgre et des environs) ;
  • - sans oublier des bénévoles ayant accompagné le projet et participé au crapaudrome.

 

Inauguration du batracoduc de Condé-sur-Vesgre, le 5 mai 2012Sur le site même, D. Robert, président de l'association ATENA78, partenaire de l'AME de Condé-sur-Vesgre dans cette entreprise,  a présenté le dispositif et les aménagements avec buses à fond plat et barrières de sécurité qui s'efforcent de se fondre, par le choix des matériaux et ses couleurs, dans le paysage et dans l'environnement.

 

J.-M. Tétart, président de la  CCPH, a découvert le panneau signalant la nature de l'ouvrage.

 

Lors de la séance discours dans la salle polyvalente, notre présidente, Claudette, a rappelé la génèse, depuis le signalement par un riverain de l'hécatombe annuelle des batraciens, en passant par le crapaudrome, mis en place pendant deux ans (voir les résumés pour 2010 et 2011), mobilisant des bénévoles, soir et matin, lampe frontale et gilet de sécurité enfilés, pour faire traverser la route aux batraciens.

 

D. Robert a ensuite signalé la rapidité de l'aboutissement du projet, relativisé le coût de l'opération et insisté sur l'intérêt de préserver la biodiversité par maintien des corridors écologiques (voir les liens vers l'IAURIF dans cet article).

 

J.-M. Tetart a souligné la necessité d'entretenir les partenariats entre associations et pouvoirs publics. Il a précisé que ce projet s'inscrit dans le cadre de la charte paysagère de la CCPH (lien) avec la composante eau notamment.

 

D. Fischer, conseil régional d'Île-de-France, retient le terme batracoduc comme le plus adapté pour définir l'ouvrage, puisque le passage ainsi offert concerne certes les crapauds mais également des grenouilles et des tritons (http://www.iledefrance.fr/missions-et-competences/environnement/la-biodiversite/la-biodiversite/).

 

S. Primas manifeste son intérêt pour le dispositif et plus généralement la préservation de la biodiversité d'autant plus qu'elle préside une mission parlementaire d'information sur les pesticides et leur impact sur l'environnement.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 21:07

Batracoduc, plus que crapauduc

Le crapauduc du Gué Porcherel, à Condé-sur-Vesgre, profite à plus de batraciens qu'aux seuls crapauds, même si les crapauds communs représentent la majorités de migrants qui profitent de cet aménagement.

 

Le néologisme batracoduc se veut le reflet de cette diversité.

 

Et tant mieux si d'autres espèces encore trouvent là le rétablissement de corridors écologiques !

Inauguration le samedi 5 mai 2012

Aboutissement du travail conjoint d'ATENA78 et de l'AME de Condé-sur-Vesgre et de bénévoles, cet ouvrage sera inauguré à 11h en présence des présidents des collectivités qui l'ont financé, M. Huchon pour la région Île-de-France et  M. Tétart pour la Communauté de communes du pays houdanais.

 

Compte rendu dans cet article.

 

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 21:15

Répondant à l'initiative de l'AME, une dizaine de personnes ont suivi la visite de la plate-forme de compostage de Thiverval-Grignon. Pendant une heure et quart, M. Venot, responsable de la plate-forme de la société Sepur, a expliqué les différentes étapes du processus de compostage.

Les camions déposent les déchets verts sur une zone de réception. Ces déchets sont ensuite broyés et placés sur une aire d'aération forcée pour que la décomposition soit la plus rapide possible. Par ce procédé, des bactéries se développent et dégrade la matière organique. Il n'y a pas d'intervention de vers (lombrics, vers de fumier) dans l'élaboration du compost sur la plateforme. La température élevée en début de décomposition, entre 70 et 80 °C, stérilise et détruit certaines molécules chimiques (pesticides).

  Criblage du compost

Des andains de compost sont stockés sur des aires de maturation. Après six  semaines seulement, les déchets verts sont transformés en compost. 55 000 tonnes de déchets récoltés donnent 25 000 tonnes de compost.

Comme le montre la photographie, une machine crible le compost pour séparer le compost final du gros bois, du plastique (véritable fléau) et du petit bois. Le bois sert de structurant, mélangé aux déchets pendant la phase de maturation.

 

Le petit bois sert de composant dans les combustibles pour les chaudières à biomasse. C'est  une  forme de valorisation des déchets verts.

 

La majeure partie du produit final est stockée sur une aire gigantesque, faute de débouchés. Une partie est vendue à une coopérative pour être épandue dans des champs par des agriculteurs. Ce compost n'est pas assez fin pour être utilisé dans les jardins potagers.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 20:32

À l'appel de l'AME de Condé-sur-Vesgre, 26 personnes se sont regroupées ce 14 avril 2012 autour de Christian, qui nous a fait bénéficier de sa compétence pour identifier les plantes, et de Réjane qui nous donnait ses recettes de cuisine ! Pour mieux répondre à des questions précises, nous pouvions consulter le livre de François Couplan « Le régal végétal ».

 

Pendant environ trois millions d'années, l'homme s'est nourri de plantes sauvages. En effet, l'agriculture date seulement de 10 000 ans, et pendant longtemps la cueillette subsista à ses côtés. Les premiers agriculteurs utilisaient, d'une année sur l'autre, les semences issues des plantes qu'ils avaient sélectionnées. Dans l'Europe féodale, les plantes sauvages acquirent un statut inférieur car les élites préféraient se nourrir de viande, de produits raffinés, de légumes et de fruits rapportés des expéditions qu'ils finançaient. Avec la révolutionindustrielle, les paysans, devenus ouvriers à la ville, s'empressèrent d'oublier les traditions. Ainsi, les plantes sauvages disparurent des pratiques, puis bientôt des connaissances des campagnards comme des citadins : deux générations suffirent.

 

C'est regrettable car la plupart de ces végétaux possèdent de remarquables vertus gustatives (Hum ! les fraises des bois !!!), nutritionnelles (par exemple, l'ortie contient sept fois plus de vitamine C que l'orange,  le cynorrhodon, fruit de l'églantier, jusqu'à 20 fois plus !) ou médicinales.

 

Et puis, la cueillette des plantes sauvages est une stimulation pour tous nos sens qu'elle nous aide à redécouvrir : la vue, l'odorat, le toucher et le goût.

 

Pendant notre matinée, nous avons repéré une cinquantaine de plantes en deux milieux différents :

Découverte de plantes comestibles le long de la Vesgre

  • - au bord de la Vesgre au centre du village (milieu humide ensoleillé),  l'angélique dont les tiges peuvent être confites dans du sucre,  l'aubépine dont les feuilles et les fruits sont comestibles, l'aulne dont les chatons peuvent être moulus en farine, la benoite dont la racine est un condiment proche du clou de girofle, la berce, plusieurs variétés de cardamine, le chardon, le cerfeuil, le charme, la ficaire, le frêne qui permet de fabriquer la délicieuse boisson appelée frênette, l'iris, le lamier, l'ortie, le lierre terrestre aromatique, la mauve, la pâquerette, le pissenlit, le plantain, la ronce, le saule, etc. ;

     

  • - le long du chemin et dans la prairie des pacages (lisière de forêt, prairie, sous-bois), l'achillée millefeuilles, l'aigremoine, l'alliaire, le bouillon blanc, le bouleau dont les bienfaits de la sève sont reconnus, la bruyère, la ciboule, la cirse, la consoude (ne pas en confondre les feuilles avec celles de la digitale !), l'épiaire (dite aussi ortie puante) dont les feuilles écrasées dégagent d'abord une odeur désagréable puis une odeur de champignon, l'euphorbe des bois,  le fraisier, le gaillet, la germandrée, la lampsane (ou herbe aux mamelles), la menthe aquatique, l'oseille, la potentille ansérine, la primevère officinale, la prêle, la reine des prés...

 

Attention, certaines de ces plantes ont des parties comestibles, mais d'autres parties sont toxiques ou irritantes.

C'est le cas de la ficaire, l'iris et l'euphorbe. Apprenons donc à bien les utiliser.

 

À la fin de la sortie, Réjane nous a fait déguster une quiche aux orties, de la gelée et du confit à l'ortie, qu'elle avait confectionnés elle-même. Elle nous a fait part de son expérience et  nous a donné quelques recettes.

  • - Des fleurs sont utilisées dans les salades et en décor : primevères, violette, pissenlit, mauve, véronique, bourrache, coquelicot, hémérocalle, acacia, glycine, pâquerette, rose trémière ;
  • - Les jeunes feuilles sauvages sont mélangées dans les salades et, quand elles sont moins tendres, cuites avec d'autres légumes du potager : pissenlit, plantain, berce, potentille, chénopode, mauve, oseille, arroche, lamiers ;
  • - Les feuilles de consoude, de bourrache et de laiteron peuvent se cuisiner en beignets.

     

Il y a 1 200 plantes sauvages comestibles en Europe selon François Couplan. Nous avons donc encore un grand chemin de découvertes devant nous.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 21:30

L'AME de Condé-sur-Vesgre  organise une

Sortie botanique

 

Les plantes sauvages comestibles

Rendez-vous

samedi 14 avril 2012 à 9 h 30

au parking de la salle polyvalente de Condé-sur-Vesgre

3 rue des brières

120412 aff comestibles

 

Renseignements, réservation : rubrique contact de ce blog.

 

Compte rendu : ici.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 18:13

Samedi 17 mars 2012

 

l'AME de Condé sur Vesgre sera à la

 

Salle polyvalente de l'ABC,

rue des Brières à Condé-sur-Vesgre

 

Au programme de cet après-midi :

  • 14h30 - Construction d'un nichoir à Chouette effraie
  •  
  • 17h30 - Assemblée générale

Pour tout renseignement, voir la rubrique contact de ce blog (lien).

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 17:31

Travaux de construction du crapauduc de Condé-sur-Vesgre

Les financements pour la réalisation du crapauduc ayant été obtenus, la Communauté de communes du pays houdanais n'a pas tardé pour lancer un appel d'offres puis pour faire exécuter les travaux nécessaires.

 

Ceux-ci sont en cours sur la route qui va de Condé à Adainville en passant par le Gué Procherel, comme le montre le cliché pris par Claudette.

 

Si le froid sibérien que nous éprouvons actuellement est un obstacle au coulage de béton, il maintient également les batraciens en hibernation.

 

À suivre...

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 00:51

120101 voeux

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 21:44

Épisode 1 : le crapaudrome

C'est le système mis en place par ATENA78 et l'AME de Condé-sur-Vesgre  en 2010. Son fonctionnement est décrit dans l'article relatant l'opération de sauvetage des batraciens migrateurs de février à avril 2010.

Il a permis de confirmer l'importance de la migration signalée par un riverain.

Numériquement, 952 batraciens ont été transbordés  et 74 ont toutefois été écrasés sur la route.

Ce comptage a permis de dénombrer, outre une majorité écrasante de crapauds communs, des grenouilles, rousses, agiles et de coloration verte, deux rainettes, et des tritons, crêtés, palmés et ponctués.

Épisode 2 : le crapauduc monodirectionnel

Le travail précédent a permis de sensibiliser la communauté de communes, la CCPH. La présence d'une conduite à fond plat sous la route a facilité l'installation d'un crapauduc par la CCPH à moindre frais. Des buses de section rectangulaire et posées obliquement relient les fossés nord, surcreusés, à cette conduite. Le raccord entre les buses et la conduite est abrupte et ne permet pas aux batraciens d'emprunter le même chemin pour revenir de leur migration.

Mais en 2011, les principes du crapaudrome a subsisté, en particulier pour un comptage prenant en considération l'endroit où chaque batracien essayait de traverser la route.

Numériquement, autant de batraciens ont tenté la traversée, mais l'allongement du dispositif a permis de diviser par cinq le nombre de batraciens écrasés (voir le bilan).

Épisode 3 : les crapauducs

Construire des conduites permettant le passage dans les deux sens est un investissement plus lourd et bien plus coûteux que le crapauduc précédent. À partir des résultats obtenus par ATENA78 et l'AME de Condé-sur-Vesgre, et des suggestions faites, la CCPH a demandé une subvention au Conseil régional d'Île-de-France.

Celui-ci a accordé un financement, comme l'indique le communiqué de presse du 20 octobre 2011, accessible sur le site web du Conseil (http://www.iledefrance.fr/fileadmin/contrib_folder/Communiques_Presse/2011/2011-10-20_Crapauduc_Conde_sur_Vesgre.pdf).

 

Ainsi Condé-sur-Vesgre trouvera sa place dans le schéma régional des continuités écologiques, décrit brièvement sur le site de l'IAURIF :

Épisode 4 : la réalisation

Le prochain épisode est la réalisation de l'ouvrage. Gageons que les procédures administratives et les conditions climatiques permettront d'installer les crapauducs avant la prochaine migration.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 18:58

Prolongement de l'exposition mycologique (lien)

Les élèves de CP et CE1 de l’école de Condé ont passé la matinée en forêt entre la route de Saint-Léger et le carrefour des Barillets.

 

Les conditions météorologiques étaient favorables : le soleil était au rendez-vous et les pluies abondantes de la veille avaient permis la croissance de nombreux champignons. Les enfants ont apprécié les couleurs contrastées de l’automne.

À la découverte des champignons et des arbres

Alain Pernot, du CERF (voir la rubrique liens), leur a fait découvrir des champignons de toutes tailles, toutes couleurs, toutes formes.
Claudette Petitjean, de l’AME, leur a appris des clés simples de détermination pour nommer les arbres.

Créations végétales

Avec les maitresses et les parents accompagnateurs, les élèves ont collecté feuilles mortes, écorces, fougères, bruyères afin de réaliser des créations artistiques végétales (LandArt). Ces créations étant éphémères, des photos ont été prises et feront ultérieurement l’objet d’une exposition.

Projet pédagogique

Cette année, le thème du projet pédagogique des écoles d’Adainville, Bourdonné et Condé-sur-Vesgre, est : le paysage.

D’autres sorties seront organisées pour comparer le paysage selon les saisons.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 19:00

L'AME, renforcée par des bénévoles venus de Condé-sur-Vesgre, mais également d’Adainville et de Civry-la-Forêt a renouvelé son opération propreté des chemins et des bords de routes, comme en 2008 , en 2009 et en 2010.


Douze adultes et quatre enfants ont débarrasé notre paysage d'environ 150 kg de déchets.


Les secteurs du Tabor, du Gué Porcherel, de la route de Saint-Léger, de la Pillaisierie et le centre du bourg ont bénéficié de cette opération de nettoyage. Certains secteurs avaient été nettoyés par les riverains.  Ainsi, au mois d’août, des jeunes de la Colonie se sont chargés du nettoyage du bord de la route de la Chesnaye.

Dans l'optique du recyclage, le tri s'est effectué au cours du ramassage : un sac pour le tout-venant, un sac pour les canettes et les papiers, un seau pour le verre.  Un véhicule a ramassé les encombrants, laissés en bord de route, tout comme les sacs devenus trop lourds.
Le verre a été porté aux conteneurs près du cimetière de Condé-sur-Vesgre.  Le personnel municipal a, dès le lundi matin, réparti les sacs de déchets ménagers et déchets recyclables dans les grandes poubelles de la commune et a transporté les encombrants à la déchetterie.

Les opérations répétées de l'AME commencent à porter leurs fruits.  Les encombrants sont moins nombreux le long des routes. Par contre, les bouteilles jetées sont toujours trop nombreuses.

L'AME remercie tous les participants à cette opération ainsi que le personnel municipal.

 

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 08:04

Fond classique

Exposition champignons du CERF et de l'AMEGrâce aux ramasseurs de champignons, 230 espèces ont pu être présentées à cette exposition mycologique.
L'AME remercie les membres du CERF qui ont fourni la plupart de ces champignons et les ont identifiés.

Ils ont également apporté leur expérience pour l’organisation de cette exposition, en particulier Dany Fagot...

Originalités

et aussi pour les fabuleuses glaces aux cèpes !

 

L'AME félicite Jean-Louis Barrand, gardien de la salle polyvalente, qui a aussi apporté des champignons… en bois pour la décoration extérieure (photo ci-dessous).

Champignons en boisAudience variée

De l'amateur au spécialiste,  270 personnes ont visité l'exposition.
Des jeunes nous ont fait grand plaisir par leur contribution spontanée : après une première visite le samedi, ils sont allés en forêt et  ont apporté, dimanche, des variétés absentes de l'exposition, l'enrichissant ainsi !

Suite prévue

Pour faire découvrir les champignons aux enfants de l’école de Condé-sur-Vesgre, une sortie en forêt est prévue prochainement.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 20:40

L'AME de Condé-sur-Vesgre organise une opération


Nettoyage du bord des routes et des chemins

Dimanche 16 octobre 2011 de 9h30 a 12h00 (environ)

 

Rendez-vous : Parking  de l’étang à 9h30



Munissez-vous de gants de jardinage et prévoyez les gilets de sécurité.

L'AME fournira les sacs poubelles.

Pour adapter les parcours en fonction du nombre de personnes présentes,

nous vous remercions de vous inscrire (rubrique contact de ce blog).


Publié par AME de Condé-sur-Vesgre

  • : Le blog de l'AME de Condé-sur-Vesgre
  • Le blog de l'AME de Condé-sur-Vesgre
  • : AME de Condé-sur-Vesgre (Yvelines, 78) Association Mémoire et Environnement. Protection et mise en valeur du patrimoine historique et naturel.
  • Contact