27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 21:15

Répondant à l'initiative de l'AME, une dizaine de personnes ont suivi la visite de la plate-forme de compostage de Thiverval-Grignon. Pendant une heure et quart, M. Venot, responsable de la plate-forme de la société Sepur, a expliqué les différentes étapes du processus de compostage.

Les camions déposent les déchets verts sur une zone de réception. Ces déchets sont ensuite broyés et placés sur une aire d'aération forcée pour que la décomposition soit la plus rapide possible. Par ce procédé, des bactéries se développent et dégrade la matière organique. Il n'y a pas d'intervention de vers (lombrics, vers de fumier) dans l'élaboration du compost sur la plateforme. La température élevée en début de décomposition, entre 70 et 80 °C, stérilise et détruit certaines molécules chimiques (pesticides).

  Criblage du compost

Des andains de compost sont stockés sur des aires de maturation. Après six  semaines seulement, les déchets verts sont transformés en compost. 55 000 tonnes de déchets récoltés donnent 25 000 tonnes de compost.

Comme le montre la photographie, une machine crible le compost pour séparer le compost final du gros bois, du plastique (véritable fléau) et du petit bois. Le bois sert de structurant, mélangé aux déchets pendant la phase de maturation.

 

Le petit bois sert de composant dans les combustibles pour les chaudières à biomasse. C'est  une  forme de valorisation des déchets verts.

 

La majeure partie du produit final est stockée sur une aire gigantesque, faute de débouchés. Une partie est vendue à une coopérative pour être épandue dans des champs par des agriculteurs. Ce compost n'est pas assez fin pour être utilisé dans les jardins potagers.

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre

  • : Le blog de l'AME de Condé-sur-Vesgre
  • Le blog de l'AME de Condé-sur-Vesgre
  • : AME de Condé-sur-Vesgre (Yvelines, 78) Association Mémoire et Environnement. Protection et mise en valeur du patrimoine historique et naturel.
  • Contact