12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 22:00

Année de transition

Le bilan du crapaudrome de l'année 2010 a permis de convaincre la communaité de communes, la CCPH, d'aménager un crapauduc partiel, en tirant parti d'une conduite rectangulaire déjà existante et passant sous la chaussée. Le coût des travaux de génie civil s'est trouvé nettement diminué.
Cette conduite et le surcreusage des fossés devraient capter beaucoup de batraciens, spécialement dans le sens nord-sud, c'est-à-dire de gauche à droite pour l'observateur qui vient de Condé.

Le crapaudrome reste un complément indispensable, en particulier pour le sens sud-nord, une partie de la pente du crapauduc pouvant être difficile à franchir et l'absence de fossés ne canalisant pas les batraciens.

 

Le projet de crapauduc complet nécessite la pose d'une deuxième canalisation à fond plat sous la route, et d'obstacles pérennes pour conduire les batraciens vers les canalisations qui leur sont dévolues. Ce projet est très coûteux. Nous devons le réflechir attentivement et présenter un dossier précis  et rigoureux aux collectivités susceptibles de le subventionner.

Où poser la deuxième canalisation ? Affinage de la méthode de relevé

La réponse à cette question nécessite de connaître le ou les endroits de prédilection des batraciens. Pour ce faire, et contrairement à l'opération de 2010, le relevé tiendra compte de la répartition des animaux dans les seaux et dans les regards en béton aux deux entrées nord du crapauduc.

Les seaux ont été numérotés, de 1 à 14bis au nord ( à gauche en venant de Condé), de 15 à 44 au sud (à droite en venant de Condé). Le numéros 1 et 44 sont à l'extrémité vers Condé les numéros 14 bis et 15 sont à l'opposé, soit vers Adainville.

Les relevés quotidiens devront indiquer les populations trouvées dans chaque seau.
Ce travail sera plus long que celui de l'an dernier, mais indispensable pour que la construction du crapauduc soit efficace.

 La sauvegarde des batraciens est l'objectif qui nous mobilise et qui entraine quelques efforts.

Installation réussie

Ce 12 février, les bénévoles très majoritairement d'ATENA, ont procédé à l'installation du crapaudrome :  obstacle en bâche semi-enterrée, seaux, avec leur numérotation, signalisation, nettoyage des abords et de la route...

L'AME, des riverains  et des sympathisants, d'Adainville et de Condé, participaient également.

Nous les remercions tous pour cette construction.

 

Quelques enfants de l'école primaire sont venus avec leurs parents nous encourager. La relève...

 

La presse en parle

http://www.leparisien.fr/yvelines-78/un-crapaudrome-pour-sauver-les-batraciens-13-02-2011-1313098.php

 

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre

  • : Le blog de l'AME de Condé-sur-Vesgre
  • Le blog de l'AME de Condé-sur-Vesgre
  • : AME de Condé-sur-Vesgre (Yvelines, 78) Association Mémoire et Environnement. Protection et mise en valeur du patrimoine historique et naturel.
  • Contact