4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 17:21

Le projet du verger s'est concrétisé. Les arbres fruitiers sont plantés, il nous reste à leur apporter les meilleurs soins possibles (taille, arrosage…) et à attendre environ 5 ans avant de profiter de belles récoltes.
Cependant, les dépenses ont été supérieures aux prévisions car le défrichage du terrain a été très complexe. En effet, des racines de prunelliers persistaient dans le sol et un complément de travaux s'est révélé nécessaire.

Maintenant, l’AME va se consacrer à la parcelle de terrain voisine mise à sa disposition par la commune dans le but d'y réaliser un jardin expérimental. Cette parcelle, d'environ 2000 m2, est, comme l’autre, couverte de prunelliers. Même si nous conservons ceux de la périphérie pour constituer une haie, le défrichage sera très coûteux et notre budget n’y suffira pas, ce qui compromet la suite du projet.

En 2017, nous avions prévu, en avril, d'installer une ruche (nous avons la ruche), en mai/juin, de semer une prairie (nous avons les graines) et en novembre, de planter quelques arbres (cormiers, ormes…). Nous avions prévu également, au fur et à mesure de notre capacité financière, d’installer, pour l’accueil du public, un abri, dont le toit permettrait de récupérer l’eau de pluie, et avec, si possible, des toilettes sèches.

Ce nouveau projet de jardin expérimental a pour objectif le maintien de la biodiversité et du lien social. En effet, il permettrait de mettre en oeuvre à la fois des techniques de cultures anciennes et récentes, de retrouver des légumes oubliés et des arbres locaux devenus rares, d'échanger des savoirs et savoir-faire, d'organiser des animations, de proposer un espace d’accueil, de détente, d’observation et d’information ainsi qu'un espace pédagogique (construction d’abris à insectes et de nichoirs). Les premières plantations de plantes potagères pourraient alors intervenir au printemps 2018.

Mais que faire avec des ressources financières insuffisantes ? Faut-il ne réaliser que partiellement ce projet ou le reporter ou bien encore y renoncer ? Nous ne pouvons pas nous y résoudre, c'est pourquoi nous recherchons des financements, essentiellement pour réaliser les travaux de défrichage.

Aussi, l’AME fait appel à vous. L'association est habilitée à recevoir des dons et à délivrer des reçus fiscaux qui vous donnent droit à une réduction d’impôt de 66 % du montant versé à l’association. Alors d'avance merci pour votre mobilisation et votre participation à ce projet de jardin expérimental.

 

Vue du verger, la parcelle du futur jardin, à défricher.

Vue du verger, la parcelle du futur jardin, à défricher.

A gauche, l'entrée du verger. En fond, la parcelle à défricher

A gauche, l'entrée du verger. En fond, la parcelle à défricher

La parcelle, vue du chemin

La parcelle, vue du chemin

La pointe de la parcelle, route de Nogent

La pointe de la parcelle, route de Nogent

La pointe de la parcelle, vue du chemin

La pointe de la parcelle, vue du chemin

Publié par AME de Condé-sur-Vesgre

  • : Le blog de l'AME de Condé-sur-Vesgre
  • Le blog de l'AME de Condé-sur-Vesgre
  • : AME de Condé-sur-Vesgre (Yvelines, 78) Association Mémoire et Environnement. Protection et mise en valeur du patrimoine historique et naturel.
  • Contact